Conférences / débats

 

 

Toutes les conférences / débats dureront 40 minutes et se dérouleront à l’Espace Animations du parc thermal (ancien Coin du Curiste), sous l’entrée principale du Casino.

Entrées gratuites dans la limite des places disponibles.

 

Samedi 1er octobre 2016

 

 

14h30 : Les couleurs ont une histoire… La route de l’or Bleubleu

Né entre ciel et océan, sur l’Île de Ré, Daniel Bernard aime le bleu, ce bleu omniprésent qui encadre sa terre natale. Azur, marine, pervenche, électrique, myosotis, roi… Le bleu présente, à qui sait regarder, ses nuances infinies.

Comment les hommes ont-ils dompté cette couleur ? Quelles sont ses significations ? Pourquoi les anciens égyptiens associaient-ils le lapis-lazuli au sacré ? Au-delà de la contemplation poétique, l’histoire des couleurs est fascinante, et Daniel Bernard a su la retranscrire dans un livre aussi instructif qu’il est beau, illustré par les superbes photographies de François Blanchard.

Il nous initiera, lors de cette conférence, aux mystères envoûtants du bleu.

Médiateur : non défini

 

serial killers15h15 : Faits divers et identités meurtrières

De Jack l’éventreur, entre mythe et histoire, à Charles Manson ou l’abominable docteur Schaefer, les serial killers et autres faits divers criminels notables fascinent, autant qu’ils effraient. Sont-ils tous des « tordus » au départ ? Ont-ils des choses en commun ? Qu’est-ce qui fait d’un homme un monstre ? Y-a-t-il des « serial killeuses » ?

Stéphane Bourgoin (grand spécialiste français du fait divers), accompagné de Michel Moatti (auteur de polars et maître de conférences à l’université de Montpellier) et Claude Cancès (ancien directeur du 36, quai des Orfèvres) nous plongent dans les méandres sombres de l’esprit humain et partagent leurs expériences sur ces problématiques aussi vieilles que l’humanité.

Médiateur : Jean-Paul Pourade, Ex-Fonctionnaire de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, Consultant en risques liés à la criminalité

 

16h15 : Les femmes d’influence dans l’ombre de la women-dress-reading-books-turkish-nail-polishpolitique

Bien souvent, on parle des hommes politiques, mais moins des femmes qui, à leur côté, ont une importance et un pouvoir, sans pour autant porter de charge officielle. Mères, sœurs, épouses… Est-ce un moyen détourné de gouverner dans une société historiquement patriarcale ? Jusqu’où va leur influence ?

Patrice Duhamel, journaliste et essayiste, met leurs rôles (inhabituels ?) en valeur dans Jamais sans elles : des femmes d’influence pour des hommes de pouvoir, écrit à quatre mains avec Jacques Santamaria. Il dialoguera avec Laure Adler (journaliste, écrivaine, éditrice, productrice, féministe et officier de la Légion d’Honneur) afin de faire sortir de l’ombre ces femmes qui y ont construit leur place.

Médiateur : Marc-Alexis Roquejoffre (journaliste, présentateur et producteur d’émissions radio et vidéo).

 

gainsbourg17h15 : Gainsbourg Forever

Jean-Pierre Prioul a un parcours que l’on peut aisément qualifier d’atypique : il commence sa carrière comme cascadeur et contribue à populariser le skate-board en France ; discipline dans laquelle il bat d’ailleurs à l’époque plusieurs records. Dans les années 70, ce Tony Hawk français se réoriente vers les affaires ; il dirige avec Fabrice Emaer le Club 7 à Paris, et y rencontre de nombreuses célébrités de l’époque. Il devient notamment très ami avec Serge Gainsbourg, et devient son assistant, puis le gardien de sa demeure, rôle qu’il occupe encore aujourd’hui. Au-delà de l’artiste et son image publique, il a connu l’homme.

Karin Hann, doctorante en lettres, délaisse momentanément son Pagnol favori pour écrire Passionnément Gainsbourg. Quels étaient ses thèmes de prédilection ? Comment ont-ils évolué au fil du temps ? Était-il misogyne ? Quelle relation entretenait-il avec la création et l’écriture ? Quelle filiation a-t-il avec Rimbaud, Mallarmé, Verlaine, Baudelaire ou Lautréamont ? Au-delà du showman provocateur, Gainsbourg a laissé un héritage littéraire, une conception de la poésie qu’il a théorisée  et appliquée dans sa production artistique. Tout cela constitue un patrimoine dont le XXème siècle peut s’enorgueillir. Cette richesse est ici mise en lumière, dans une approche accessible mais rigoureuse qui permettra de découvrir autrement « l’homme à la tête de chou ».

Laissant de côté la façade, le personnage public, chacun de ces passionnés de Gainsbourg se penche sur une facette inhabituelle de l’artiste : l’homme privé, le poète. Un dialogue qui se promet unique pour tous ses admirateurs.

Médiateur : non défini

 

18h15 : Les vélins anciens du muséum d’histoire naturelle vélinsde Paris

Il y en a des trésors dans les réserves du Muséum National d’Histoire Naturelle : des herbiers, des minéraux, des animaux naturalisés et toutes sortes de spécimens, objets et documents très peu exposés au regard du public car précieux, fragiles, anciens. Parmi ces nombreuses perles, le Muséum possède notamment une collection, que l’on dit exceptionnelle, d’illustrations de végétaux et d’animaux appelées « vélins » de par la matière sur laquelle elles sont dessinées. Afin d’accompagner la sortie de l’ouvrage, Les Vélins du Muséum (octobre 2016, Citadelles & Mazenod), le musée présentera dès le 28 septembre au Cabinet d’histoire du Jardin des Plantes pas moins de 150 illustrations au sein de l’exposition Précieux vélins, trois siècles d’illustration naturaliste.

Michelle Lenoir est directrice honoraire des bibliothèques du Muséum National d’histoire Naturelle, et connaît le sujet mieux que personne. Pour la sortie en avant-première au Salon du Livre de l’ouvrage publié chez Citadelles et Mazenod, elle viendra nous présenter elle-même ces œuvres scientifiques et artistiques précieuses, si longtemps cachées aux yeux du public.

 

 

Dimanche 2 octobre 2016

 

 

vieilles affiches10h00 : Regards sur l’Auvergne

Pierre Jourde et Bernard Jannin ont écrit 6 livres à eux deux (dont 3 chez les éditions auvergnates Page Centrale) sur un petit village du Cézallier dont ils sont originaires. Occasion d’évoquer leur relation à cette Auvergne et de voir en quoi la littérature peut être imprégnée des lieux. Alain Weill, ancien directeur du musée de l’affiche, complétera ce regard sur l’Auvergne, à partir d’une présentation des plus belles affiches publicitaires d’Auvergne.

Médiatrice : Sylviane Coyault, professeur émérite à l’Université Blaise Pascal, membre du CELIS (Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique), présidente de Littérature Au Centre.

 

 

 

 

11h00 : Grand Écran & Chambre Noireciné photo

Au cours des dernières décennies, notre rapport avec l’image a changé, autant que l’importance qu’elle a dans nos vies quotidiennes. Nous en sommes désormais presque submergés, alors qu’il y a quelques décennies seulement, elle était limitée à quelques médias et bien moins diffusée. Comment s’est faite cette évolution ? Quels sont les avantages et les inconvénients des technologies actuelles dans les professions centrées sur l’image ? C’est Jean-Marie Périer, réalisateur et photographe et Evelyne Dress (actrice, réalisatrice, productrice, écrivaine mais également artiste peintre) qui nous aideront à retracer ce cheminement en partageant avec nous leurs expériences respectives.

Médiateur : Marc-Alexis Roquejoffre (journaliste, présentateur et producteur d’émissions radio et vidéo).

 

4536133-679652814h00 : Terrorisme et grand banditisme

Un terroriste est-il un criminel comme les autres ? Comment gère-t-on une situation de prise d’otages ? Quelle est la différence entre terrorisme et grand banditisme ?  Sont-ils liés ? Quelle est la place de l’univers carcéral dans l’évolution des comportements des criminels ?

En cette période d’incertitudes et d’instabilité, ces problématiques sont fréquemment présentes et pertinentes. Frédéric Ploquin (journaliste d’investigation, spécialisé dans les milieux de la police, du banditisme et du renseignement) s’associera à Georges Moréas (ancien dirigeant de l’OCRB et de la DST) pour débattre de ces questions qui sont malheureusement d’actualité.

Médiateur : Jean-Paul Pourade, Ex-Fonctionnaire de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, Consultant en risques liés à la criminalité

 

15h00 : Les femmes d’exception dérangent-elles ?irène_frain_salon_livre_royat_chamalières_marie_curie_prend_un_amant_couverture

« Le 4 novembre 1911, un journal à grand tirage annonce une nouvelle extravagante : Marie Curie a un amant. La presse et l’opinion s’enflamment. Procès, duels, publication de lettres volées, l’ouragan médiatique est énorme. Marie manque d’y laisser la vie. »

Scientifique hors pair, esprit brillant, c’est seulement lorsque, veuve depuis cinq ans, elle se décide à rompre avec la solitude, que Marie Curie fait la Une de tous les journaux. Femme d’exception, elle dérange. Une telle chose, on peut l’espérer, ne se reproduirait pas dans la France actuelle.

Ou, du moins, pas sous cette forme. Irène Frain, journaliste, femme de lettres et romancière, est elle-même une femme d’exception. Marraine de cette édition 2016, elle donnera cette conférence qui lui permettra d’élargir le sujet de son livre aux actuels combats féministes du monde entier.

Médiatrice : Françoise Attaix Vandame, commissaire du Salon du Livre « A lire des auteurs », journaliste Grand reporter honoraire France Télévisions, auteure.

 

 

famille16h00 : La famille, un refuge incontournable ?

« La famille, c’est sacré » ? On dit aussi « qu’on ne choisit pas sa famille »…

Avoir, ou ne pas avoir « l’esprit de famille », telle est ici la question. Certains voient la famille comme un sanctuaire, comme les personnes sur qui ils pourront toujours se reposer et compter dans les moments difficiles, avec qui ils partageront leurs plus grandes joies. Pour d’autres, c’est un cadre étouffant, et un repas de famille n’est qu’un contexte particulièrement propice aux conflits.

Marie-Louise Audiberti, fille du dramaturge Jacques Audiberti, femme de Lettres et auteure, a publié cette année Sur les pas de mon père. Emmanuelle Boidron, lancée par le rôle de la fille du commissaire Navarro dans la série éponyme, dit de Roger Hanin qu’il est Un père pas comme les autres – alors qu’ils n’ont aucun lien de sang. Anaïs Jeanneret entremêle les liens amicaux et familiaux dans Nos Vies insoupçonnéesPierrette Fleutiaux fait de même dans Destiny, dont le personnage éponyme est une femme déracinée. Sur ce vaste sujet, chacun a son expérience, son vécu, ses espoirs, ses joies et ses drames. Si une chose est sûre, c’est que la famille, ça n’est jamais simple.

Médiateur : Edouard Brasey (journaliste, écrivain, son dernier roman Le Domaine des oliviers est le premier tome d’une saga familiale).

 

17h00 : Les menottes guerrières à la Libertémenottes

« Se représenter un homme privé de liberté, c’est se le représenter privé de vie. »

Guerre et paix (t. 2), Léon Tolstoï

Et pourtant, certains la retrouvent, la liberté.

C’est le cas de Wladyslaw Sobanski : « L’humiliation permanente que constituent nos conditions de vie vise à l’avilissement des internés. Notre personnalité et notre dignité sont bafouées en permanence pour éradiquer nos valeurs et nos convictions et, ainsi, finir par tuer l’homme que nous étions pour en faire émerger un nouveau ». Enfermé, pendant la guerre d’Indochine, dans le « Camp 113 »… Par des français, sympathisants du Vietminh.

Hervé Ghesquière, journaliste de télévision français, a été otage en Afghanistan pendant près de deux ans. Il en est pourtant revenu, lui aussi. Après 547 jours. Il parle également d’enfermement politique et de privation de liberté non plus individuellement mais au niveau d’une nation dans son dernier ouvrage, La blessure : Sarajevo, la vie après la guerre.

Ils partagent, à travers leurs livres, à travers leurs contacts avec le public, ces expériences qui changent à jamais.

Médiateur : Jean-Paul Pourade, Ex-Fonctionnaire de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, Consultant en risques liés à la criminalité

 

 

Les médiateurs : Sylviane Coyault, Edouard Brasey, Françoise Attaix Vandame, Jean-Paul Pourade, Marc-Alexis Roquejoffre

Sylviane Coyault Edouard Brasey Françoise Attaix Vandame Jean-Paul Pourade Marc-Alexis Roquejoffre

 

 

affiche royatEXPOSITION

 

 

Affiches anciennes d’Auvergne – Bibliothèque du Patrimoine (Clermont­-Ferrand)

À l’occasion de la parution du livre Anciennes affiches d’Auvergne (éditions Page centrale), la bibliothèque du Patrimoine vous propose de découvrir certaines des superbes affiches conservées dans ses collections ayant servi à illustrer l’ouvrage. Un détour par les originaux qui vous donnera envie de découvrir le livre, et réciproquement. Un régal pour les yeux !

Pour les plus curieux : les affiches anciennes s’exposent aussi en ligne dans la bibliothèque patrimoniale numérique Overnia.

 

 

Programme sous réserve de modifications